Meridian en charge de la Transgabonaise, ouvre un bureau à Libreville

16

« Saviez-vous que Meridiam a récemment ouvert 2 nouveaux bureaux en Afrique, à Libreville et Johannesburg, et est désormais présent dans 4 bureaux sur le continent, et dans 11 bureaux à travers le monde ? ». C’est l’annonce faite par la firme française de private equity Meridiam pour annoncer l’ouverture en Afrique centrale, entre autres, de son tout premier bureau, précisément à Libreville.

Le nouveau bureau va coexister avec sa filiale déjà installée du nom de Société autoroutière gabonaise (SAG). L’installation de cette antenne de la maison-mère de Meridiam au Gabon peut s’expliquer car la firme y a plusieurs investissements. Car c’est à travers la SAG que Méridiam et Arise financent à hauteur de 600 milliards de FCFA la Transgabonaise, une route économique devant relier Libreville et Franceville sur 780 kilomètres. Une fois achevée, elle va permettre de développer les échanges entre les provinces et créer des emplois.

Meridiam collabore également avec la Gabon Power Company (GPC) dans le cadre du projet de barrage hydroélectrique de Kinguélé-Aval (34 MW). C’est le premier exemple de partenariat public-privé dans le secteur de l’énergie au Gabon. Cette infrastructure est un projet déterminant qui contribue à la diversification du mix énergétique gabonais, tout en fournissant 13% des besoins de Libreville, la capitale du pays.

D’un coût estimé à 80 milliards de FCFA, le barrage Kinguélé-Aval est construit par le chinois Sinohydro. Une fois terminé, il va permettre à la Société d’énergie et d’eau du Gabon (SEEG) d’optimiser la production et la fourniture d’énergie dans la région. Ce qui va renforcer le réseau interconnecté de Libreville qui connaît une demande croissante d’énergie.

Par ailleurs, Meridiam a acquis en septembre 2021, 40% de la Société d’exploitation du Transgabonais (Setrag), filiale de la Compagnie minière de l’Ogooué (Comilog), pour un montant d’environ 30 millions d’euros (19,7 milliards de FCFA). Devenu ainsi actionnaire de référence du gestionnaire du Transgabonais, Meridiam, investisseur privé spécialisé dans la gestion à long terme d’infrastructures publiques durables, s’est engagé à investir 40 millions d’euros (26,2 milliards de FCFA) et à apporter son expertise ferroviaire pour assurer le développement de cette ligne de chemin de fer reliant Libreville à Franceville sur une distance d’environ 650 km.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici