Lancement des grandes assises de la jeunesse gabonaise

45

Le Comité d’organisation de la deuxième édition des grandes assises de la jeunesse gabonaise a tenu une conférence de presse le mardi 11 octobre courant au ANJ EMPIRE sis à Avorbam, pour annoncer la tenue de cette grande rencontre de la jeunesse à Libreville au jardin botanique le 29 octobre prochain.

Piloté concomitamment par le président fondateur de la plateforme Wabouna, Hercule NZE SOUALA, et la plateforme associative le RÉEL, représentée par son superviseur, Régis DIVISSA, et Leonnel NZE BIYOGHE, Président du comité d’organisation, cet évènement historique pour la jeunesse gabonaise qui se tiendra au jardin botanique le 29 octobre prochain en présence de l’ensemble des hautes personnalités politiques, des entrepreneurs, des leaders associatifs, se veut être une plateforme d’échange de compétence et d’expertise qui mettra l’accent sur les différents maux qui minent l’épanouissement de la jeunesse gabonaise.

Au cours de ces assises, un accent particulier sera mis sur les thématiques majeurs telles que l’éducation et la formation professionnelle ;  l’entrepreneuriat et l’employabilité ; les politiques et les associations ; le sport, la culture et l’art ; la santé ; le numérique et la communication digitale ;  l’environnement et le tourisme ; la sécurité publique ; l’agriculture et la pisciculture.

Placé sous le thème  » l’apport de la jeunesse dans le processus de transformation du Gabon « , ce seront donc des moments d’échanges très riches en contenu qui permettront à la jeunesse d’avoir des outils et des débouchés pour une meilleure éclosion sociale. Ainsi, les différents enjeux qui justifient l’organisation d’un tel événement républicain sont de taille et nécessitent la présence massive de la jeunesse gabonaise de tout bord politique, car des solutions concrètes et pragmatiques lui seront proposées.

Pour Hercule NZE SOUALA, porteur de cette vision et épris d’amour pour la jeunesse gabonaise à travers les actes de solidarité qu’il pose au quotidien « il n’y a que les jeunes pour trouver des solutions aux maux des jeunes. ». Et d’ajouter « l’avenir de notre pays est intrinsèquement lié à la capacité de notre jeunesse à s’approprier les moyens de transformation et de développement

Aussi invite-t-il la jeunesse du Gabon à ce rendez-vous du donner et du recevoir le 29 octobre prochain.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici