UNFPA/GABON : 90 milliards de fcfa d’ici 2030 pour atteindre les trois zéros

24

Dans le cadre de l’élaboration d’un dossier d’investissement pour contribuer à l’accélération des progrès en matière de services de santé maternelle, de planification familiale et de violence sexiste, y compris les pratiques néfastes, l’UNFPA a organisé récemment à Libreville, avec le gouvernement Gabonais un atelier de restitution du dossier d’investissement pour l’atteinte des trois résultats transformateurs.

Le document de sortie sera utilisé comme un solide outil de plaidoyer et de financement pour s’engager avec le gouvernement du Gabon et d’autres parties prenantes. L’élaboration d’un dossier d’investissement au Gabon aidera le pays à présenter des arguments convaincants en faveur d’un ensemble d’investissements prioritaires nécessaires pour mettre le pays sur la voie d’un résultat transformateur d’ici 2030. Le dossier d’investissement aidera à mieux comprendre les besoins, les flux de financement et les lacunes.

S’exprimant au nom de L’UNFPA Gabon, partenaire technique et financier du gouvernement Gabonais, Dr. Patricia KEBA, a indiqué que ” Pour accélérer l’atteinte de ce que, nous l’UNFPA on a appelé les trois zéros, il faudrait un certain nombre d’investissements, il faut donc des ressources. On accompagne les pays à l’élaborer ce dossier qui est de voir quels sont les investissements nécessaires que les pays devraient faire. Dans ce cas précis, quels sont les investissements que le Gabon devrait faire pour atteindre les zéros décès maternels, zéro besoin non satisfait en termes de planification familiale et zéro décès basé sur le genre. En sachant que lorsqu’il y a investissement, il faut qu’il y a retour sur investissement. Voilà un peu le cadre de cet atelier “.

Représentant la Direction générale de la Santé, Dr. Jonasse Solange ANTIMI, Directrice nationale de la santé maternelle et infantile a déclaré que “Ce genre d’enquête nous permet d’avoir des données qui nous permettent d’élaborer notre plan d’investissement parce que l’UNFPA nous aide dans ce sens. Sans les données on ne peut pas réduire les décès maternels évitables, réduire les besoins non satisfaits en termes de planification familiale, réduire également les violences traditionnelles néfastes qui sont malheureusement en cours dans notre pays “.

Pour aboutir à cette restitution, la méthode a été participative, en incluant toutes les administrations qui ont dans leurs mandats l’atteinte des trois résultats transformateurs. Il s’agissait de faire une revue documentaire afin d’évaluer l’existant et collecter les données pour la rédaction du rapport.

En Termes de conclusion, le consultant international de L’UNFPA, Kone MAMADOU, statisticien financier, a signifié “qu’il est possible pour le Gabon d’atteindre les trois résultats transformateurs si le pays est consenti à investir près 90 milliards de FCFA d’ici 2030 sur plusieurs secteurs notamment, le genre, la planification familiale “.

Après cet atelier, il s’agira d’élaborer le rapport, le valider et le présenter aux autorités compétentes pour mise en œuvre.

via/GN

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici