Un vent nouveau souffle sur le Gabon, le vent de la liberté

70

Désigné le 30 août dernier par l’ensemble des généraux des différents Corps de Défense à l’issue des résultats des élections du 26 août dernier, comme le Président de la transition, le Général de Brigade Brice Clotaire Oligui Nguema, Président du Comité pour la Transition et la Restauration des Institutions (CTRI) a prêté serment au côté de son épouse Zita Oligui Nguema, lundi 04 septembre 2023, conformément à l’article 39 alinéa 2 de la Charte de la Transition.

Un événement qui a eu lieu en présence de la cour constitutionnelle, des juges constitutionnels, la participation du corps diplomatique, des représentants des Institutions internationales, de la société civile, des confessions religieuses, des partis politiques, des chefs traditionnels, des anciens membres du gouvernement et des institutions.

“Je jure devant Dieu et le peuple gabonais de préserver en toute fidélité le régime républicain, de respecter et de faire respecter la charte de la transition et la loi, de remplir mes fonctions dans l’intégrité supérieure du peuple, de préserver les acquis de la démocratie, l’indépendance de la patrie et l’intégrité du territoire national. Je m’engage solennellement et sur l’honneur à tout mettre en œuvre pour la réalisation de l’unité nationale. Je le jure.” A-t-il prononcé son serment

Dans son mot de circonstance, le Général Brice Clotaire Oligui Nguema a officiellement décliné au peuple sa vision et la trajectoire visée par le CTRI dans ce processus de restauration, dont la rédaction d’une nouvelle Constitution qui implique tous les acteurs de la société, la révision du Code électoral et un Code pénal qui garantisse les mêmes chances à tous.

Lesquelles devront, dans l’urgence, appliquer les mesures telles que le retour au pays de tous les exilés politiques, le rétablissement de la bourse au Secondaire, la libération des prisonniers d’opinions, l’accompagnement des PME par les banques locales, l’organisation de nouvelles élections transparentes, la révision des lois sur l’attribution des titres fonciers et l’acquisition de la nationalité.

En effet, “Notre pays mérite des institutions fortes, crédibles, une gouvernance assainie, plus en phase avec les normes internationales en matière de respect des droits humains, des libertés fondamentales, de la démocratie, de l’État de droit” a-t-il déclaré.

Une cérémonie solennelle inédite et ouverte au public, marquée par des tirs de 40 coups de canon et une parade militaire.

Un vent nouveau souffle sur le Gabon, le vent de la liberté avec le Président de la transition, Brice Clotaire Oligui Nguema.

Chancia Biyé

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici