Sylvia Bongo porte plainte contre le CTRI

61

Après le coup d’État du 30 août 2023 au Gabon, Lex première dame Sylvia Bongo et toute sa famille ont fini en résidence surveillée.

Suite à cet évènement, les avocats de Sylvia Bongo sont allés porter plainte en France contre le régime actuel gabonais, afin de la libérer, elle et ces enfants qui sont de nationalité française.

L’un des avocates a fait entendre lors d’un interview sur une chaîne française que leur client ignore les accusations qui lui sont reprochées.

En somme, pour les autorités gabonaise, cette dernière a un mot à dire concernant la gestion du pays durant ses 14 dernières années.

Seth Pambo

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici