Sylvia Bongo en prison «Sans-Famille» ?

29

Selon gabonreview, l’ex-Première dame du Gabon, Sylvia Bongo Ondimba, a été placée en détention ce jeudi à la prison de Sans-Famille à Libreville, au terme d’une journée d’interrogatoire face à Brice Laccruche Alihanga, ancien directeur de cabinet de son mari. Très attendue, cette confrontation faisait suite aux accusations portées contre Mme Bongo par la junte au pouvoir depuis le coup d’État du 30 août. Inculpée fin septembre pour concussion et autres malversations financières présumées, elle était jusqu’alors assignée à résidence.

Sylvia Bongo a été placée en détention ce jeudi 12 octobre, après une longue journée passée au palais de justice de Libreville en attente d’une confrontation avec Brice Laccruche. Selon une source judiciaire proche du dossier, elle a quitté les lieux un peu avant 2 heures du matin pour « Sans-Famille », le tristement célèbre pénitencier de Libreville. Inculpée le 29 septembre par le procureur de la République et jusque-là assignée à résidence à la suite du coup d’État du 30 août dernier, l’ex-première dame est poursuivie pour concussion, détournement de fonds, blanchiment de capitaux, recel, faux et usage de faux.

Sylvia Bongo (à gauche) en attente de la confrontation avec Brice Laccruche (à droite, t-shirt noir), le 11 octobre 2023, au sein de l’École nationale de la magistrature (tribunal sur les affaires de corruption). © Facebook

Ce 11 octobre en effet, un rendez-vous majeur a été orchestré par les autorités judiciaires de Libreville entre Sylvia Bongo Ondimba et Brice Laccruche Alihanga, ancien directeur de cabinet d’Ali Bongo. Alihanga, visiblement affaibli, est apparu hors de sa cellule pour cette séance interrogatoire. On ne l’avait pas vu hors de la prison depuis son incarcération, le 29 octobre 2021. Des images de cette séance d’interrogatoire, montrant les deux protagonistes en discussion, ont circulé sur les plateformes en ligne. La session s’est tenue au sein de l’École nationale de la magistrature, connue pour abriter un tribunal axé sur les enquêtes de corruption, une initiative datant de 2017.

L’importance de cette séance est renforcée par les accusations récentes de Brice Clotaire Oligui Nguema à l’encontre de l’ancienne Première dame et de son fils. Brice Laccruche Alihanga est cependant détenu dans le cadre d’une opération majeure contre la corruption et a déjà été condamné pour des infractions administratives en 2021, mais d’autres charges pèsent encore sur lui. Si rien n’a encore filtré sur le sort judiciaire de Brice Laccruche, Sylvia Bongo Ondimba rejoint en tout cas son fils Noureddin à la prison centrale de Libreville.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici