Sylvia Bongo, a décidé ne plus manger tant qu’elle ne retrouve pas sa liberté

52

Depuis la chute du pouvoir d’Ali Bongo Ondimba, l’ex-première dame Sylvia Bongo a été mise aux arrêts pour plusieurs motifs et conduites à un endroit secret en compagnie de son deuxième fils.

Voyant qu’elle n’avait subit aucune torture physique ou morale, Sylvia a crû qu’elle détenait toujours un statut particulier au Gabon et a voulu faire pression sur le nouveau pouvoir en décidant de ne plus s’alimenter jusqu’à ce que la mort s’en suive si jamais elle n’était pas immédiatement relâchée avec son fils.

Habituée à une vie luxueuse et n’ayant jamais connu la famine, la grève de la faim de l’ex-premiere dame n’a duré que du matin jusqu’à 16h30 par là. Heure à laquelle elle même a commencé à supplier les gardes de lui apporter à manger et à boire.

Dans la vie il ne faut pas faire les choses qui vous dépassent.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici