Sous pression, la clinique de Chambrier relâche la mère et le bébé pris en otage

11

La polyclinique Chambrier est sous le feu des critiques depuis la séquestration dans ses locaux d’une mère et de son bébé. On avait exigé d’elle le paiement d’une facture au-dessus de ses moyens.

Sous la pression de la polyclinique, la victime est revenue sur ses propos d’hier, où, les sanglots dans la gorge et les larmes aux yeux, elle suppliait les autorités de lui venir en aide.

Sa situation a offusqué une grande partie de l’opinion, qui s’est insurgée contre cette pratique qui consiste à prendre en otage les patients incapables de payer les factures dans cette structure.

Forcée de déclarer qu’elle serait morte sans l’intervention de la clinique Chambrier, la jeune maman s’est vu offrir les frais liés à l’accouchement par cette structure hospitalière, qui se serait bien passée de cette mauvaise publicité.

Dans les couloirs de la clinique, certains ont hâte de se débarrasser de cette patiente encombrante qui a mis en lumière un système illégal de prise d’otage au sein des structures sanitaires privées

Via/M241

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici