Société : Face à l’inflation, la commune de Ntoum suffoque!

82

La vie chère est une épineuse problématique au Gabon, particulièrement dans la commune de Ntoum. Impatients de voir changer la trajectoire des prix croissants des produits alimentaires, les habitants de Ntoum ne savent plus quelles autorités interpeller.

En ce moment, les produits de première nécessité dans cette ville sont parfois le double par rapport au reste du pays, le chef-lieu du département du Komo-Mondah semble jouer en tête sur le record d’inflation en comparaison avec les autres villes et les départements du pays.

Face à cette situation, les populations optent pour le système “D” en choisissant très souvent de faire leurs courses au Pk12 où les prix sont, selon eux, moins onéreux. << Suite à la diversité des denrées alimentaires présentée sur le marché, on a une flambée de prix, alors que dans le temps, on avait quand même la possibilité de nourrir nos familles avec ce que nous présentait le marché, mais aujourd’hui 2 gombos coûtent 300 CFA, un bâton de manioc coûte 400 CFA pour ne citer que ceux-là, avec tout ça on ne sait plus comment faire >>, a indiqué M. François un riverain.

Dans un contexte marqué par une inflation généralisée, la ville de Ntoum au Gabon est en train de battre tous les records. Des produits importés aux produits locaux, chaque commerçant cherche à faire du profit et ce sont les consommateurs finaux qui sont touchés.

Humbert

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici