SEEG: Ousmane Cissé démissionne 3 jours après

64

A la tete de cette société depuis seulement le 22 mai, il a présenté sa démission au conseil d’administration extraordinaire qui s’est tenu hier jusque tard dans la soirée. Sylvere Bitéghé a été nommé directeur général par intérim.

L’annonce de sa démission a été faite tard dans la soirée, par le biais d’un communiqué rendu public par le Conseil d’administration réuni en urgence.

Ousmane Cissé a expliqué dans sa lettre de démission, sa volonté de ne pas constituer un obstacle à l’objectif de transformation de la SEEG, qui ne peut être réalisé que dans un climat de sérénité. Le Conseil d’administration a pris acte de cette décision et a rapidement procédé à la nomination d’un nouveau directeur général par intérim.

Sylvère Bitéghé, qui occupait jusqu’à présent le poste de directeur général adjoint en charge de la Technique et des Opérations au sein de la SEEG, a été désigné pour assumer la fonction de directeur général par intérim. Cette nomination devrait sans aucun doute apaiser les tensions suscitées par la désignation d’un expert expatrié à la tête d’une entreprise présentée comme un fleuron de l’industrie gabonaise.

Le président du Conseil d’administration a convoqué une réunion extraordinaire pour prendre en compte la démission d’Ousmane Cissé et entériner la nomination de Sylvère Bitéghé. Dans l’attente de la nomination d’un directeur général permanent, un processus d’appel à candidatures sera lancé pour sélectionner le candidat le plus qualifié.

L’avenir de la SEEG repose désormais sur la nomination d’un directeur général permanent, qui devra apporter une vision stratégique et une expertise solides pour conduire la société vers de nouveaux horizons. La stabilité et la bonne gouvernance seront essentielles pour garantir le développement durable de la SEEG et répondre aux besoins énergétiques et hydriques du Gabon.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici