QU’EST-CE QUI BLOQUE LA REPRISE DE L’ÉTABLISSEMENT DES CNI ?

19

Ou en est-ton avec la reprise de l’établissement des Cartes nationales d’identité (CNI) ? La question mérite d’être posée amplement quand on se souvient qu’en octobre dernier, auditionné par la Cour constitutionnelle avec sa collègue des Relations avec les Institutions constitutionnelles, Denise Mekam’ne Edzidzie-Taty, le ministre d’État en charge de l’Intérieur, Lambert-Noël Matha, avait indiqué que la délivrance des CNI devrait reprendre en décembre.

Une semaine après le début du mois, force est de constater que les CNI ne sont toujours pas disponibles. Et que les populations ne savent pas toujours à quel niveau se situe le problème. En tout état de cause, lors de cette audition, la présidente de la Cour constitutionnelle, Marie-Madeleine Mborantsuo, avait, on s’en souvient, relevé le caractère urgent pour les Gabonais et Gabonaises d’obtenir ce document, preuve de leur identité.

“C’est une question cruciale à près de 10 mois des élections générales”, avait-elle martelé. Le locataire de l’avenue Alfred Ndendé ( ex avenue de Cointet) avait, par la suite, donné un certain nombre d’assurances en soulignant, entre autres, que le processus de reprise des CNI “évoluait assez bien avec les nouveaux partenaires qui l’ont fait avancer à 80 % contre un paiement qui n’équivaut qu’à 20 % des tâches effectuées”.

Au nombre de ces partenaires, avait-il révélé, figurent notamment la Direction générale de la Documentation et de l’Immigration (DGDI), l’Agence nationale des infrastructures numériques et des fréquences (Aninf) et la Commission nationale de protection des données à caractère personnel. Avec ceci que les nouvelles CNI devraient être établies également sur la base des acquis du système “Identité biométrique officielle du Gabon” (IBOGA).

Tout compte fait, il y a visiblement du plomb dans l’aile. Dans tous les cas, la haute juridiction avait attiré l’attention du gouvernement sur la nécessité de respecter ces engagements. Surtout s’agissant des délais.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici