Présidentielle 2023: L’absence très remarquée du Parti au pouvoir lors du Congrès de la Société Civile

36

Le Consortium des Organisations de la Société Civile pour la Transparence Électorale et la Démocratie au Gabon s’est donné pour mission de « contribuer à apaiser le processus électoral, à rendre le processus électoral plus démocratique, plus transparent, répondant aux normes et aux standards internationaux » mais surtout impliquer les différentes parties prenantes au jeu démocratique sans aucune distinction.

C’est à ce titre qu’il a organisé un congrès du 23 au 25 août 2022 à l’Arche de l’Alliance, derrière le Camp DE GAULLE avec pour invités, différents acteurs aussi bien du monde politique, religieux, culturel…

En effet, c’est pendant trois jours que ces différents acteurs se sont réunis afin de sortir des propositions communes qui pourront participer à “rendre plus crédible” le processus électoral l’an prochain.

Seulement, l’opinion et les congressistes ont noté l’absence très remarquée du parti au pouvoir (Parti Démocratique Gabonais/PDG), qui ne s’est pas fait représenter. Un curieux fait d’autant plus que les organisateurs de cet événement affirment avoir envoyé des invitations à l’endroit de ce parti.

Comment alors interpréter cette absence ? Est-ce un boycott ? Quoi qu’il en soit le parti au pouvoir, en décidant de ne pas participer à ces travaux, a manqué de courtoisie, surtout que ses observations et propositions pouvaient démontrer à l’opinion que les violences post-électorales sont un sujet qui lui tient à cœur.

L.A

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici