Pourquoi Mays Mouissi a-t-il été choisi pour être le ministre de l’Économie de la transition et des participations ?

41

Mays Mouissi, Nommé le 09 septembre 2023 à la tête du ministère de l’Économie de la transition. Un poste qu’il peut bien gérer en sa qualité d’analyste économique.

Cette jeune personnalité a un CV très convaincant pour occuper ce poste. Diplômé de l’université de Paris-Pantheon Sorbonne en France, le jeune homme de 37 ans était Responsable Ethique et Conformité Groupe au sein de Carrefour avec un périmètre couvrant 8 pays intégré et une trentaine de pays franchisés

il a aussi travaillé pour les entreprises BforBank, Crédit Agricole Assurances, BNP Paribas et le Cabinet de conseil parisien Novaminds pour le compte duquel il a notamment effectué des missions au sein des Groupes SMA (premier assureur du secteur du BTP en France), Imperio Assurances, le Crédit coopératif et la Banque Postale.

Il est le patron d’un cabinet nommé cabinet Mays Mouissi Consulting, spécialisé dans la réalisation d’études socio-économiques et le conseil aux entreprises.

Ce n’est pas fini pour le jeune ressortissant de la Ngounié, il a aussi mené plusieurs études macroéconomiques et sectorielles, particulièrement pour le compte de multinationales en Afrique (Totalenergies EP Gabon, Arise, EY, Dalberg, etc.).

Par ailleurs, Mays Mouissi produit des notes d’analyses économiques pour le centre de recherche américain Trans-National Research.

Avec un tel CV pour ne citer que ça, comment cet homme pouvait passer sans être repéré par le CTRI.

En somme, le nouveau ministre de l’Économie et des participations, Monsieur Mays Mouissi est l’homme qualifié et compétent, une figure qui n’a pas fini d’étonner en bien sa nation.

Seth Pambo

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici