PORT-GENTIL : LES HOMMES INVITÉS À SE FAIRE DÉPISTER DU CANCER DU SEIN

24
*** Local Caption *** Démonstration, par le médecin, de l'autopalpation mammaire.

LES personnels masculin et féminin de la Société gabonaise de raffinage (Sogara) et leurs ayants droit ont participé dernièrement à la campagne de dépistage du cancer du sein (hommes et femmes) et du col de l’utérus (femmes uniquement). Car pour le Dr Suzanne Bidaye Mambenda, cancérologue médicale, si le cancer du sein est le plus répandu chez les femmes, la maladie touche également un homme sur cent. Les “raffineurs” ont eu droit à une conférence sur ces cancers les plus fréquents et mortels lorsqu’on ne s’y prend pas tôt. Et pour le médecin, la prévention passe par l’hygiène de vie, l’alimentation, le port du préservatif, l’abstinence, la pratique du sport, la vaccination… Elle a suggéré le dépistage (le frottis) et l’autopalpation mammaire.

À l’en croire, dépistés de façon précoce, 9 cancers sur 10 guérissent dans les établissements sanitaires agréés. La parole a été ensuite donnée aux participants pour la série questions/réponses. Le cancer, a-t-on rappelé, est une maladie provoquée par la transformation de cellules qui deviennent anormales et prolifèrent de façon excessive, et finissent par former une masse appelée “tumeur”. Un exercice de fitness a ouvert cette séance. Notons que plusieurs femmes et aussi quelques hommes de la Sogara se sont fait dépister et palpés du sein. Toute chose qui témoigne de leur prise de conscience désormais réelle face aux effets néfastes de ces deux affections médicales lorsqu’on ne s’y prend pas à temps.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici