Plus de soldats français sur le sol centrafricain

26

Les derniers soldats français déployés en République centrafricaine ont quitté le pays le 15 décembre dernier.

  C’est au total neuf années passées par les forces militaires françaises en République centrafricaine. Arrivées en 2013, ces forces venaient aider à résoudre les problèmes sécuritaires qui sévissent dans le pays jusqu’à présent. Bien que la stabilité n’est pas encore durement acquise en Centrafrique, le pays de Faustin Archange Touadera ne peut plus compter sur la France pour un retour à la paix et avaient par ailleurs déjà commencé à diversifier ses partenariats militaires. Depuis plusieurs années, le pays a décidé de se tourner vers la Russie pour assurer sa sécurité, faisant également appel au groupe paramilitaire privé Wagner.

Une décision pas du goût de la France. « En 2021, la présence de la société militaire privée Wagner étant de plus en plus intrusive dans le pays, la France a considéré que les conditions n’étaient plus réunies pour que nous continuions à travailler au profit des armées centrafricaines », a déclaré le général François-Xavier Manon qui dirige la Mission française de logistique (MISLOG) en RCA.

C’est dans ce sillage que les 47 derniers soldats français du MISLOG ont quitté la RCA le 15 décembre. 93 autres militaires qui composaient également le contingent ont décollé de l’aéroport de Bangui ces dernières semaines.

Une situation qui semble ne pas réjouir les autorités du pays, « c’est avec grand regret que nous constatons ce retrait unilatéral », informe le ministre conseiller du président centrafricain, Fidèle Gouandjika.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici