Pierre Claver Maganga Moussavou, candidat à l’élection présidentielle de 2023, annonce son départ de la coalition Alternance 2023.

52

Le président du Parti social démocrate (PSD), Pierre-Claver Maganga Moussavou a pris la décision de se retirer de la coalition Alternance 2023 en raison de divergences d’idées concernant la candidature consensuelle.

La coalition politique Alternance 2023 a subi une perte majeure en la personne de Pierre Claver Maganga Moussavou, président du Parti social démocrate (PSD), qui a annoncé son départ du groupe en début de semaine lors d’une interview accordée à notre confrère de l’Union.

La principale raison de ce départ réside dans le projet de société de la coalition Alternance 2023, qui diffère de celui de Pierre-Claver Maganga Moussavou, axé sur la provincialisation. Cette politique vise à responsabiliser et à rendre chaque province du Gabon économiquement autonome.

Dans ses propres mots : « Je ne participe plus à la plateforme Alternance 2023… Les membres de ce regroupement défendent l’idée d’un État jacobin, centralisé. Ce qui est à l’opposé de la Provincialisation qui elle, se fonde sur un État décentralisé et déconcentré. Du coup, nos idées ne peuvent correspondre. Partant de là, nous sommes obligés, chacun en ce qui me concerne, d’aller soumettre aux Gabonais et Gabonaises sa vision », a expliqué Pierre Claver Maganga Moussavou.

Motivé par ces raisons, l’homme politique a pris la décision de quitter la coalition, tout en restant confiant et persuadé de remporter l’élection de 2023. Cependant, de nombreux observateurs de la politique gabonaise estiment que ce départ met en lumière les faiblesses de l’opposition, qui depuis plus de 50 ans, cherche à renverser le Parti démocratique gabonais (PDG) par les résultats des urnes.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici