Passation des charges entre Le président entrant du CESE, Julien Nkoghe Bekale et René Ndemezo’Obiang

94

Le nouveau président du Conseil économique, social et environnemental (CESE), Julien Nkoghe Bekale, nommé en Conseil des Ministre du 14 avril dernier, a, déclaré jeudi 04 Mai 2023, durant la cérémonie de passation de charges avec son prédécesseur, René Ndemezo’Obiang, que son institution ne sera plus inutile dans la mise en œuvre des politiques publiques.

« Le conseil économique social et environnemental doit cesser d’être une caisse de résonance et des revendications sociales », a déclaré M.  Nkoghe Bekalé, indiquant par ailleurs que son institution doit dorénavant être une assemblée du développement durable.

Pour l’ancien Premier Ministre, loin d’être une coquille vide, le nouveau CESE doit s’ouvrir aux nouvelles compétences et expertises venant du public et privé pour faire de cette institution, « une assemblée consultative de prospective stratégique à même de mesurer l’impact des politiques publiques, en adéquation avec le recueil annuel des attentes et des besoins des populations ».

Après avoir passé 5 ans à la tête du CESE, le président sortant, René Ndemezo’Obiang  de son côté estime avoir fait de son mieux, mais espère que son successeur avec son équipe va mettre un accent particulier  sur  des questions environnementales liées à la sempiternelle problématique Conflit Homme-Faune.

 « Faisant suite à la révision constitutionnelle de 2018 qui a vu les compétences du CESE élargie à ces problématiques, la question épineuse des conflits Homme-Faune dont les conséquences économiques, sociales, environnementales et politiques se renforcent chaque jour un peu plus, nécessiterait de s’y pencher davantage », a exhorté M. Ndemezo’Obiang.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici