Outrage au drapeau : les gabonais en colère contre le prophète Joël Francis Tatu

18

Invité à Libreville pour un évènement religieux avec son épouse au Jardin Botanique, le prophète Joël Francis Tatu a attisé la colère des gabonais sur la toile par le fait qu’il ait piétiné le drapeau gabonais lors de sa prestation.

L’affaire a eu lieu le samedi 13 août dernier au Jardin Botanique dans la capitale gabonaise Libreville lors d’un moment de prière. Invité pour la circonstance, le prophète Joël Francis Tatu a par « inadvertance » ou « planifié », marché sur le drapeau gabonais déposés sur son passage.

Un geste qui n’est pas passé inaperçu aux yeux des internautes qui ont suivi l’événement via Facebook. Il a fallu quelques heures seulement pour que les photos envahissent la toile dans le sens de la critique.

Pour la plupart, il est inadmissible que les organisateurs dudit événement aient accepté un tel geste, après que la nation ait célébré la journée nationale du drapeau le 9 août dernier. Soit, quelques jours seulement après cet événement.

« On ne peut pas accepter que quelqu’un vienne outrager le drapeau quelques jours seulement après la célébration du drapeau. Les organisateurs nous doivent des explications », s’est indigné Holy tournant comme de nombreux gabonais, son regard vers les autorités face à cet affront.

Ainsi dit, on s’interroge sur ce que prévoit la loi dans ce genre de circonstances, en parlant d’outrage au drapeau.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici