NOUVELLE MERCURIALE: PLUS DE 700 COMMERÇANTS CONVOQUÉS !

48

Contenir la flambée des prix, tel est l’objectif de la nouvelle mercuriale lancée en octobre dernier. Mais un mois après, on enregistre toujours des hausses de prix ici et là. La direction générale de la Concurrence, de la Consommation et de la Repression des fraudes (DGCCRF) compte renforcer ses contrôles.

SELON la direction générale de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des fraudes (DGCCRF), le lancement de la nouvelle mercuriale qui est entrée en vigueur le 1er octobre, a été précédée d’une phase de sensibilisation assurée par elle et la direction générale du Commerce. À l’heure actuelle, ces organes estiment que le constat établi est relativement satisfaisant. En effet, sur plus de 2000 opérateurs visités dans le Grand Libreville à ce jour, un peu plus de 700 commerçants ont été convoqués suite aux constats dressés essentiellement pour pratique de prix illicites ou dépassements de prix et le défaut d’information du consommateur par le non-affichage des prix, soit 30 % des opérateurs visités.

Les dépassements de prix, pour la plupart, sont établis dans les zones excentrées ou difficiles d’accès. La DGCCRF assurera, sur la période de validité de la mercuriale, sa mission de protection des consommateurs, en menant un ensemble de contrôles et d’enquêtes touchant tous les acteurs impliqués dans l’importation et la commercialisation des 48 produits de la mercuriale avec un accent particulier auprès des quartiers sous-intégrés. De même, elle continue à intensifier ses contrôles sur la vente de l’huile Cuisin’or afin de soulager le panier des ménages à revenus modestes. Pour rassurer les consommateurs de ces quartiers, la DGCCRF affirme que les services compétents chargés des missions du terrain interviennent partout où sont implantés les opérateurs économiques. Au-delà des opérations de surveillance du marché qui se font présentement, “une opération spéciale quartiers sous-intégrés” est en cours de préparation.

Il revient donc aux consommateurs de dénoncer davantage les dépassements des prix et autres abus observés sur le marché. En contactant la direction générale de la Concurrence et de la Consommation au numéro gratuit 8 085 du lundi au vendredi de 7 h 30 à 16 h 00, et le numéro WhatsApp 06.10.00.193.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici