Mami Wata, Mythe ou réalité ?

53

Nombreux sont ceux-là, qui croient en cette divinité des eaux. Esprit de l’eau, parfois décrite comme une sirène, depuis les côtes de l’Afrique de l’Ouest jusqu’au centre. Mami Wata est une femme mi-humaine mi-Poisson, décrite comme ayant des long cheveux noirs, une peau pâle et des yeux fascinants pour ceux qui prétendent l’avoir déjà vu. Mais existe-t-elle vraiment ? Une question qui vaut 1,8 milliard de francs CFA, car personne n’a vraiment jamais prouvé son existence par une quelconque preuve, du moins au Gabon.

Mais la légende raconte qu’elle peut apparaître dans les rêves et visions de ceux qui lui sont dévoués, comme une magnifique sirène. On dit aussi qu’elle s’assied parfois sur une pierre pour se peigner ses longs cheveux lisses. Et que cette dernière marcherait dans les rues des villes de l’Afrique moderne, déguisée en femme magnifique et insaisissable.

Il y a une dizaine d’années, l’histoire d’une belle femme blanche, vêtue d’une robe rouge, apparue au lycée Léon Mba avec un chat noir dans la bouche avec un air dépaysé avait défrayé la chronique. Beaucoup, avaient vu en elle comme une sirène qui aurait été désorientée ou déchue des eaux. Mais est-ce vraiment une sirène ? Nul ne peut vraiment confirmer.

D’après les croyances ou du moins ceux qui croient en cette créature, “Mami Wata”, serait intéressée par les choses contemporaines. Trois de ses offrandes favorites sont du parfum doux et importé, des lunettes de soleil ou des verres de coca-cola. Et ses couleurs préférées sont le rouge et le blanc. Ceux qu’elle atteint par ses visions et tentations, et qui en font l’expérience comme une obsession ou une maladie, peuvent porter le rouge de la maladie et avoir une fièvre dangereuse. Ceux qui ont une orientation positive de ses esprits peuvent montrer leurs bénédictions en portant du blanc.

En outre, il est dit aussi qu’elle a de nombreux avatars sur les femmes mortelles qui lui ressemblent et agissent comme ses filles. Elle peut donner de la richesse à ses dévots ou à ses époux hommes, mais ne donne jamais la fertilité. D’après les anciens, les poissons sous les eaux sont ses enfants. Mami Wata est parfois vu comme une métaphore des temps moderne en Afrique – ayant la connaissance de la richesse globale et connaissant le désir pour la grande consommation. Existe-t-elle vraiment ? A t-elle vraiment déjà existé, vous y croyez-vous en cette créature qui malgré les époques demeure mystérieuse ?

via/M241

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici