Les cause des manifestations des femmes et des incendies de Lastourville

16

Les femmes de Lastoursville ont décidé d’ériger des barricades mardi 22 août 2023 afin d’exiger le paiement des Activités génératrices de revenus (AGR).

Ayant entendu que les femmes de Koulamoutou ont reçu leurs payes, voulant se faire entendre sur cette pratique qui assez durer, elles ont voulu se faire entendre en barricadant la principale voie d’accès à la ville.

En effet, d’après ses femmes, il y aurait une mauvaise répartition du nombre des dossiers, car Koulamoutou avait droit à environ 1050 dossiers, Pana 121, Lastoursville n’a eu droit qu’à moins d’une quarantaine de dossiers, ce qui doit être à l’origine de leur colère.

La question qu’il faut se poser est pourquoi cette disparité ? Sachant que ce programme était placé sous la supervision du Ministre des Affaires sociales, des gouverneurs de province et des directions régionales des affaires sociales qui procèdent au recensement des potentiels bénéficiaires.

Le 23 août, les négociations se sont poursuivies avec les autorités administratives locales, en présence du ministre des Affaires étrangères, du Haut-commissaire, Eric Dodo Bounguendza, de l’ancien ministre Brice Constant Paillat, l’ancien ministre d’État Régis Immongault, afin de trouver des solutions.

Mais, de ces discussions, certaines femmes ont été pour un retour à l’apaisement. Les plus radicales ont tenu à poursuivre le mouvement. Les forces de l’ordre ont dû intervenir pour ouvrir l’axe routier stratégique de Lastoursville en usant de la force. Mais certains jeunes ont mal digéré de voir leur maman brutalisée et ont sauté sur cette occasion pour piller le CKDO de la ville et brûler ce qu’ils pouvaient dans la ville.

En somme, une situation très inquiétante qui semble déjà précédée le 26 août prochain.

Seth Pambo

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici