L’Éclaircissement des Événements du 30 Août par le Président de la Transition Concernant la Libération du Gabon

64

Avant son départ pour Franceville afin de rendre hommage au regretté Feu Omar Bongo Ondimba, le Général Brice Clotaire Oligui Nguema a dans une interview exclusive accordée à Jeune Afrique vivement contesté l’appellation de “coup d’État” pour décrire les événements survenus le 30 août 2023 au Gabon. Au lieu de cela, il a mis en avant la notion que ces événements devraient être perçus comme un acte de libération, tout en soulignant l’enthousiasme du peuple gabonais et le soutien unanime des forces vives de la nation.

Le président de la Transition a énuméré plusieurs raisons qui ont motivé cette action. Tout d’abord, il a pointé du doigt le déroulement chaotique des élections générales et la proclamation de résultats qu’il considère comme biaisés. Selon lui, ces facteurs auraient inévitablement conduit à des violences, des pertes en vies humaines, et la destruction de biens matériels, une issue inacceptable pour le peuple gabonais.

Le Général a insisté sur le fait que leur principale motivation était de préserver la paix et la cohésion sociale, ainsi que de permettre au peuple gabonais de choisir librement ses dirigeants. Il a également souligné que de nombreux membres de l’ancienne équipe dirigeante avaient spontanément rejoint l’acte patriotique entrepris par les forces de sécurité et de défense, ce qui témoignait de l’ampleur du mouvement en faveur de la libération.

Pour résumer, le Général Brice Clotaire Oligui Nguema a vigoureusement défendu la nature des événements du 30 août, insistant sur la légitimité de l’action entreprise dans le but de garantir la stabilité, la démocratie et la paix au Gabon.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici