Le retour de Daniel Cousin au sein de l’équipe nationale du Gabon, les Panthères, est-il dépendant du règlement de ses rémunérations impayées ?

91

Daniel Cousin, ancien international gabonais, a été désigné pour occuper le poste de Manager Général de l’équipe nationale du Gabon, les Panthères. Cependant, il semblerait qu’il conditionne son retour au sein du staff technique à la régularisation du paiement de ses arriérés de salaires et des dommages qui lui sont dus. La Fédération internationale de football (FIFA) a déjà pris position en sa faveur suite à une décision judiciaire.

En tout, la Fédération gabonaise de football (Fegafoot) doit un montant de 446 millions de francs CFA à Daniel Cousin, qui avait précédemment occupé le poste de Sélectionneur des Panthères du Gabon du 24 septembre 2018 au 23 mars 2019. Après avoir été limogé en moins d’un an, il n’avait toujours pas reçu les paiements qui lui étaient dus, y compris ses arriérés de salaires et des indemnisations.

Pour obtenir ce qui lui revient, Daniel Cousin avait porté l’affaire devant la FIFA, qui a finalement rendu un verdict en sa faveur en avril dernier, ordonnant à la Fegafoot de s’acquitter de sa dette. Cependant, plusieurs mois après cette décision de la FIFA, il apparaît que la Fegafoot n’a pas respecté cette décision, ce qui a incité la FIFA à ouvrir une procédure disciplinaire à son encontre pour non-respect de sa décision. Cette procédure est actuellement examinée par le Tribunal Arbitral du Sport (TAS).

La FIFA estime que la Fegafoot pourrait avoir enfreint l’article 21 du Code Disciplinaire de la FIFA, qui concerne le non-respect des décisions. En conséquence, cela pourrait entraîner des amendes allant jusqu’à 25 000 francs suisses, ainsi que l’obligation pour la Fegafoot de payer les sommes dues à Daniel Cousin.

Cette affaire ressurgit peu de temps après le rappel de Daniel Cousin au sein du staff technique des Panthères en tant que Manager Général. Il semble évident que Daniel Cousin souhaite régler sa situation financière en suspens avant de s’engager dans un nouveau contrat avec la Fegafoot. Les observateurs du sport estiment que cette nouvelle controverse pourrait avoir des conséquences significatives sur la gestion du football au niveau national.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici