La SETRAG réaffirme son engagement contre le braconnage

22

Suite aux images diffusées sur les réseaux sociaux montrant des agents de la SETRAG commettant des actes de braconnage. La Société d’exploitation du Transgabonais (SETRAG) a réaffirmée dans le communiqué de presse ci-dessous, son engagement contre le braconnage et a condamné ces agissements.

« le 17 janvier 2023 dernier, vers 20h40 un train de ravitaillement de matériels pour le chantier de reconstruction de la voie a malheureusement heurté quatre (4) éléphants qui traversaient la voie ferrée entre les gares d’Andem et de Mbel.

Conformément à la procédure de protection de la biodiversité en vigueur et au partenariat avec l’Agence Nationale des Parcs Nationaux (ANPN), la SETRAG a immédiatement informé les autorités compétentes et le ministre des Eaux et Forêts, qui se sont rendues sur les lieux pour effectuer le constat.

Le lendemain de cette intervention, c’est avec consternation que nous découvrons des images diffusées sur les réseaux sociaux d’agents en service auprès des sous-traitants de notre entreprise commettant des actes de braconnage.

La SETRAG condamne ces actes avec la plus grande fermeté. Une enquête est en cours pour déterminer les faits et responsabilités précises. SETRAG tient à rappeler à l’ensemble des usagers du chemin de fer que l’entreprise est activement mobilisée pour la protection des espèces menacées et pour lutter contre le braconnage.

Nous tenons également à rappeler l’engagement de la SETRAG en partenariat avec des ONG et les autorités judiciaires qui oeuvrent pour la sauvegarde de notre faune.

En parfaite cohérence avec la politique RSE de l’entreprise, SETRAG compte renforcer davantage le dispositif de lutte contre les collisions avec les animaux. »

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici