La réhabilitation temporaire de la Cour Constitutionnelle du Gabon

41
President of the Gabonese Constitutional Court Marie-Madeleine Mborantsuo (C) takes her seat ahead of a hearing at the Constitutional Court in Libreville on September 22, 2016. Gabon's constitutional court is to rule as early as Friday who will be the country's next president, ending weeks of uncertainty after disputed polls sparked a political crisis and violent protests. / AFP PHOTO / STEVE JORDAN

La CTRI après avoir dissout les institutions, a programmé la réhabilitation temporaire de la cour constitutionnelle, afin de rétablir l’ordre institutionnel d’où judiciaire.

Après le coup d’État, provoqué par des résultats tronqués, la CTRI a décidé de prendre le pouvoir dans la vision de rétablir l’ordre dans toutes les institutions du pays.

En effet, pour y arriver, il a fallu passer à une dissolution des institutions et une transition politique qui sera supervisé par le Général Brice Oligui Nguema 

Hier, 31 août, le CTRI a commencé son travail en annonçant la réhabilitation temporaire de la Cour Constitutionnelle afin que les populations recommence à faire confiance à la justice, une institution qui était très critiquée par les habitants.

En somme, la CTRI veut préserver que les intérêt de la population gabonaise fait tout pour faire paraître leur vision.

Seth Pambo

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici