La dette intérieure, Gabon : La FEG réclame la justice financière et invite ses membres à révéler leurs créances envers l’État

31

Une démarche qui vise à mettre en lumière les principaux types de créances dont les ordonnancements de paiement du trésor (investissements et fonctionnement) ainsi que les remboursements de la TVA.

La Fédération des entreprises du Gabon (FEG) prend une initiative audacieuse pour réclamer la justice financière en invitant ses membres à révéler leurs créances envers l’État. Dans une note d’information, la FEG exhorte ses membres créanciers à communiquer le montant de leurs dettes accumulées de 2020 à 2022, en effet, la FEG insiste sur la nécessité que ces créances soient incontestables, exigibles, et liquides à la date du dépôt du dossier au secrétariat général de la FEG. De plus, elles doivent être attestées par la direction générale du Trésor, de la comptabilité publique et de la Task Force.

Cette action survient en parallèle des vérifications de la Task Force présidentielle sur les dettes intérieures et extérieures, qui scrute minutieusement l’ensemble des marchés publics octroyés ou réalisés dans le pays.

Jean Ntoutoume Ngoua, ancien président du Patronat Gabonais et Président directeur général de la société IBA, renforce cette démarche en invitant tous les opérateurs économiques détenant des créances découlant de condamnations pécuniaires contre l’État et d’autres entités publiques à une réunion le 28 septembre 2023 à Libreville. Le but de cette réunion demeure encore confidentiel, mais suggère une mobilisation de grande envergure pour obtenir réparation.

L’importance de cette démarche réside dans la volonté de garantir un paiement équitable des dettes de l’État envers les entreprises et de favoriser une relance économique durable au Gabon. Cette action s’inscrit dans le cadre des 13 propositions récentes formulées par la FEG au Comité pour la transition et la restauration des institutions (CTRI), démontrant la détermination des entreprises gabonaises à contribuer activement à la reprise économique du pays.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici