Jean Eyeghe Ndong au premier rang pour accueillir Ali Bongo à l’aéroport de Port-Gentil

104

L’ancien bras droit de Jean Ping en 2016 n’a visiblement pas bouder l’honneur qui l’a été fait d’être aux premiers rangs des officiels qui ont effectué le déplacement pour accueillir comme cela se doit le chef de l’état gabonais, Ali Bongo Ondimba, actuellement en tournée Républicaine à Port-Gentil dans la province de l’Ogooué-Maritime.

Pour les proches du dernier premier ministre d’Omar Bongo Ondimba qui, après avoir soutenu Jean Ping en 2016, s’est rapproché du président Ali Bongo Ondimba à partir de 2021, sa présence avait une valeur hautement symbolique.

« La présence de Jean Eyeghe Ndong est symbolique à deux titres au moins. D’une part, c’est un ancien premier ministre, ce qui lui confère un statut particulier. D’autre part, et surtout, il a été le bras droit de Jean Ping et sa tête pensante durant sa campagne. Son retour récent au PDG, à quelques mois de la présidentielle, est une sacrée prise de guerre pour Ali Bongo Ondimba », explique un professeur en science politique de l’UOB.

Pour les observateurs, le retour de Jean Eyeghe Ndong au sein de la majorité – comme ceux avant lui notamment René Ndemezo’o Obiang, Frédéric Massavala Maboumba ou Féfé Onanga, tous d’anciens compagnons de route de Jean Ping – est le signe d’un délitement de l’opposition. Profondément divisée et sans véritable leader ni programme, elle aborde en très mauvaise posture les échéances électorales de 2023.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici