Gabon: sept morts au PK8 et la « direction générale de la protection civile toujours aussi très discrète »

21

La pluie qui s’est abattue sur la capitale gabonaise dans la nuit du 20 au 21 octobre 2022 a fait 7 victimes, tous étaient membres de la même famille. Ils ont été ensevelis à la suite d’un glissement de terrain. À date, aucune communication des autorités n’a été rendue publique

Le 12 septembre dernier, les lecteurs de l’union découvraient le visage du directeur général de la protection civile. Ce dernier venait donner les chiffres officiels des victimes d’inondation et entre 2013 et 2021. Dans l’article que nous consacrions à cette actualité, nous qualifions cette direction de «  très discrète ».

Chargée de l’élaboration du plan d’exposition aux risques, l’identification des zones à risques, l’appui à la formation es premiers secours, la direction générale de la protection civile que pas grand monde ne connaît, brille par son invisibilité sur le terrain des sinistres.

Alors que les habitants du quartier PK8 dans la périphérie de Libreville ont assisté à une épouvantable tragédie qui a emporté 7 de leurs voisins, aucune communication officielle n’est venue marquer la présence de l’administration publique sur le terrain.

Il est vrai que le respect des normes de sécurité dans les constructions de certaines habitations laisse à désirer, mais il est encore plus évident que le laxisme des pouvoirs publics qui laissent tout se faire au nom de l’incapacité à offrir des solutions alternatives continuera à tuer.

Ce silence des autorités concernées par cette question n’honore bien entendu personne. 

selon/medias241

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici