Gabon : Lee White a été informé des résultats d’une étude évaluant la contribution de la filière bois à l’économie nationale.

36

Le Cabinet de comptabilité Ernst and Young et le Cabinet de réalisation d’études socio-économiques Mays Mouissi Consulting ont dévoilé les résultats d’une étude portant sur l’importante contribution de la filière bois à l’économie nationale du Gabon. Commandée par le ministre des Eaux et Forêts, de la Mer, de l’Environnement, chargé du Plan Climat et du Plan d’Affectation des terres, Prof. Lee White, cette étude vise à évaluer l’impact économique, fiscal et social du secteur bois sur la période de 2018 à 2022.

Les résultats de cette étude mettent en évidence les avancées significatives réalisées dans l’industrie du secteur bois. Celui-ci s’est structuré autour de trois types principaux d’entreprises : les exploitants forestiers, les industries de transformation du bois opérant dans une zone économique spéciale (ZES) et celles opérant en dehors des ZES. Sur le plan économique, entre 2014 et 2022, le chiffre d’affaires de l’exploitation forestière a augmenté de 231 %, passant de 28 milliards XAF à 93 milliards XAF. Le chiffre d’affaires de l’industrie forestière a connu une croissance de 455 milliards XAF (+292 %) pour atteindre 611 milliards XAF en 2022. La production de placage a particulièrement progressé, augmentant de 525 % entre 2014 et 2022, passant de 197 189 m3 à 589 181 m3.

Notamment, la production de placage dans la ZES de Nkok a également connu une augmentation significative, passant de 135 710 m3 en 2018 (environ 35 % de la production nationale de placage) à 360 775 m3 en 2022 (représentant 61 % de la production nationale), soit une hausse de 166 % sur une période de 5 ans. Cette performance a propulsé le Gabon au 6ème rang mondial des pays producteurs de feuilles de placage et au premier rang en Afrique.

Sur le plan fiscal, les recettes imposables et douanières générées par le secteur bois ont également connu une évolution remarquable, atteignant un montant total de 36 884 millions de FCFA en 2022, comparé à 12 798 millions de FCFA en 2018.

En matière d’emploi, le secteur bois a également joué un rôle significatif. Entre 2010 et 2022, le nombre d’emplois dans ce secteur a augmenté de 49 %. L’industrie forestière en particulier a connu une dynamique positive, avec une augmentation de 117 % du nombre d’emplois, passant de 4 095 emplois en 2010 à 8 884 emplois en 2022.

En conclusion, de 2018 à 2022, le secteur du bois a joué un rôle essentiel dans l’amélioration de l’économie gabonaise. Suite à la décision visionnaire du Président de la République, S.E. Ali Bongo Ondimba, d’interdire l’exportation du bois sous forme de grumes, le Gabon a réussi à passer d’une économie axée sur l’exportation de matières premières brutes à une économie favorisant la transformation locale du bois, marquant ainsi une transition vers un développement plus durable.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici