Gabon: Candidat déclaré à la présidentielle 2023, Sosthène Lendjedi Ibola déféré à « sans famille »

25

Sosthène Orphée Lendjedi Ibola, l’homme de Dieu qui s’est porté candidat en mars dernier, à l’élection présidentielle de 2023, depuis le Canada où il vivait, a été interpellé peu après son arrivée au Gabon puis placé sous mandat de dépôt. Il est soupçonné de terrorisme.

Il a été interpellé le 10 novembre dernier par les agents de la direction générale de recherche (DGR) pour avoir été cité comme étant l’un des commanditaires de l’incendie du stade d’Oyem, survenu en 2020 a indiqué un de ses collaborateurs, Dr Erick Miguel Poaty, qui, lui vivait ces dernières années aux États-Unis avant de s’installer au Canada.

Sosthène Orphée Lendjedi Ibola a été entendu le 14 puis le 15 novembre par le procureur de la République, avant d’être déféré à la prison centrale de Libreville.

En mars lorsqu’il rendait public sa volonté de se présenter à l’élection présidentielle, il avait décliné son ambition. Laquelle était « de faire du Gabon un pays où il fait bon vivre pour tous, où nous avons tous la possibilité de nous réaliser, parce que nous en avons les moyens .» Pour y arriver, l’homme de Dieu compte «donner aux Gabonais les meilleures conditions de vie possibles, la meilleure éducation, les meilleurs soins, l’accès à des logements décents, les meilleures infrastructures, une justice équitable pour tous. »

M241

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici