Gabon: A quel niveau du concours de l’arrondissement le plus propre ?

72

Le 12 septembre dernier, le premier ministre Rose Christiane Ossouka Raponda annonçait, sur instruction du Chef de l’Etat, le concours national de l’arrondissement le plus propre avec une prime de 500 millions FCFA pour le vainqueur. Seulement, plus d’un mois après, le processus semble s’être enrayé à telle enseigne que d’aucuns sont persuadés qu’il pourrait s’agir d’une énième poudre de perlimpinpin.

Annoncé tambour battant  il y a plus d’un mois par la cheffe du gouvernement, le concours national de l’arrondissement le plus propre semble relégué aux calendes grecques par la locataire de la PrimaturePour preuve, l’ensemble des mairies de Libreville mais également de l’hinterland demeurent toujours en attente du règlement devant permettre de définir les orientations ainsi que les modalités de ladite compétition. 

Doit-on rappeler que Rose Christiane Ossouka Raponda avait déclaré le 12 septembre dernier que ‹‹ les modalités d’organisation de cette compétition seront précisées dans les prochaines semaines ››. Une annonce restée lettre morte. Si tant est qu’il y aurait un agenda bien structuré, il serait dès lors judicieux que le Chef du gouvernement donne des éclaircissements dans un délai raisonnable.


Et ce, au risque de laisser germer le doute chez les populations déjà condamnées à subir l’ire des agents municipaux qui ont décidé de lever de boucliers contre leurs tutelles respectives. Si rien n’est fait, tout porterait donc à soutenir l’idée selon laquelle ce concours ne serait  qu’un éléphant blanc. De quoi se questionner sur la stratégie du gouvernement dans la lutte contre l’insalubrité qui avilit davantage le paysage tant urbain que rural. Nous y reviendrons !.

via/gmt

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici