France : violences policières, le lourd silence de RFI et France24  

68

Depuis une semaine, des manifestations spontanées et des violences policières ont lieu chaque soir dans les grandes villes françaises, mais les auditeurs de RFI et France24, qui sont majoritairement situés en dehors de la France, sont privés de cette information.

Depuis l’adoption par le Sénat et l’utilisation de l’article 49.3 pour faire passer la réforme des retraites, les grandes villes françaises ont été le théâtre de manifestations pacifiques violemment réprimées par les forces de police.

Dans un communiqué, le Syndicat des Avocats de France a qualifié ces dérives de « inacceptables et dignes d’un pays autoritaire ».

Il est difficile d’imaginer qu’une situation similaire dans un pays africain, notamment subsaharien, n’aurait pas été l’objet d’émissions spéciales, d’analyses d’ »experts parisiens » et de questionnements sur la légitimité du régime. Cependant, pour les rédactions de France24 et RFI, qui sont des médias d’État français, il ne semble rien se passer en France.

Pourtant, la réforme des retraites, voulue par le président français, est l’objet d’une vive contestation politique et populaire. Cela a conduit le président Macron à déclarer lors d’une interview télévisée le 21 mars dernier que « La foule n’a pas de légitimité et ne l’emporte pas face aux représentants du peuple ».

Il est intéressant de rappeler que, s’adressant aux Libanais en 2020, le président Macron avait déclaré que « une révolution ne s’invite pas : c’est le peuple qui la décide ».

Ce discours a été qualifié de « pyromane » par l’opposition, qui appelle au retrait pur et simple de la réforme des retraites.

M241

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici