Fer de Belinga : la première livraison annoncée « d’ici fin 2023 »

38

Le groupe minier australien Fortescue Metals a déclaré qu’il allait procéder à l’expédition des premières tonnes de minerai de fer de haute qualité du projet Belinga au Gabon à la fin de cette année. « Premiers minerais chargés sur le train. En bonne voie pour la première expédition d’ici fin 2023 », écrit la compagnie dans une présentation faite lors de la 26e édition du World Mining Congress (WMC) qui se referme ce 29 juin à Brisbane (Australie), et que Le Nouveau Gabon a consultée.

Cette première cargaison est un jalon important dans la stratégie de Fortescue Metals qui doit le conduire à produire 2 millions de tonnes de fer par an. Le 7 février 2023, le Gabon a signé avec Ivindo Iron SA, une coentreprise détenue à 80 % par Fortescue Metals, une convention minière en vue de l’exploitation du fer de Belinga dans la province de l’Ogooué Ivindo. Le géant minier australien indique qu’il s’agit d’un gisement d’un potentiel de plusieurs milliards de tonnes, avec des teneurs élevées en fer.

La mine de fer de Belinga, située dans le nord-est du Gabon, est en effet présentée comme l’un des plus grands gisements d’hématite à haute teneur non développés au monde. « Belinga est important en termes de création de valeur, car chaque indication dont nous disposons montre que le projet a le potentiel d’être à grande échelle et de très haute qualité », a déclaré la directrice de Fortescue Metals, Fiona Hick, au World Mining Congress le 27 juin dernier. Le groupe a prévu d’investir 200 millions de dollars sur la période 2023-2024 pour développer ce gisement de fer découvert en 1955.

via, courrierdesjournalistes

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici