Féfé Onanga suspend ses activités politiques au sein du PDG tant que les lignes ne bougent pas

18

C’est un coup de tonnerre qui vient de gronder au sein de la Maison  Parti démocratique gabonais (PDG, au pouvoir ) à Port-Gentil. Féfé Onanga, a, annoncé mardi 10 janvier 2023, au cours d’une déclaration, qu’il suspend de manière provisoire, ses activités politiques au sein du PDG et se met bien évidemment à la disposition des plus hautes autorités de cette formation politique, en tête desquelles le Distingué Camarade Président Ali Bongo Ondimba.

« Nous groupe  »Féfé Onanga », décidons ce jour de suspendre nos activités au sein du Parti démocratique gabonais et nous nous tenons à la disposition des autorités politiques pour un dénouement heureux pour tous », a annoncé M. Onanga.

Pour l’ancien figure de proue du Mouvement populaire des radicaux, cette difficile décision est consécutive à plusieurs irrégularités politiques dans la province de l’Ogooué-Maritime.

En effet, ce dernier regrette le fait que les cadres provinciaux du PDG dans la province aient une attitude d’adversaires vis-à-vis de lui et de son staff, lui qui estime être revenu à la maison de son père pour prendre une part importante à la réélection d’Ali Bongo Ondimba à Port-Gentil.

L’homme politique chevronné, fustige aussi la marginalisation des militants au préjudice d’autres. Une attitude qui semble-t-il, n’est pas prête à contribuer à leur intégration au PDG, avant de dénoncer le fait qu’il aurait été snobé lui et son équipe par le protocole lors de l’arrivée du camarade secrétaire général ainsi que celle du distingué camarade président. Aussi, regrette-t-il, amèrement le fait qu’il aurait entrepris toutes les démarches possibles afin de rencontrer les cadres politiques de Libreville (Ali Bongo Ondimba), mais en vain !

« Nous dénonçons pour ne pas le déplorer, le traitement deux poids, deux mesure, infligé aux militants qui ont quitté l’opposition pour regagner le PDG. Il y en a ceux qui sont logés à la belle enseigne (nominations aux postes prestigieux, avec des avantages mirobolants), pendant que d’autres sont considérés comme des laissés pour compte et traités comme tel », a-t-il fait savoir.

Pour lui, pourtant le dialogue, la tolérance ainsi que la paix, sont les éléments de base du PDG pour un mieux-être au sein du parti. Après un an, il a donc décidé de tirer le frein à main provisoirement pour plus d’égalité et d’équité.

via/gabonactu

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici