Emmanuel Macron: «Je ne viens pas faire un déplacement électoraliste au Gabon»

48

Profitant de la présentation de la stratégie diplomatique et militaire de la France en Afrique, le président Emmanuel Macron a tenu à lever toute équivoque sur sa présence au Gabon dès ce mercredi 1er mars dans le cadre du One Forest Summit. A cet effet, il a tenu à balancer d’un revers de la main l’idée selon laquelle sa venue serait une sorte d’adoubement du chef de l’Etat Ali Bongo Ondimba à quelques mois des prochaines élections présidentielles. 

En effet, interrogé par la presse locale sur les réactions mitigées que suscite sa venue au Gabon, le président français a tenu à démentir ces assertions. Ainsi, il a relevé que son déplacement s’inscrit exclusivement dans le cadre d’une grande initiative internationale en matière de biodiversité et non dans un cadre politique. 

« Je ne viens pas faire un déplacement électoraliste. Et d’ailleurs, on parle à tout le monde, y compris aux opposants, et on continuera de le faire », a affirmé Emmanuel Macron. Pour ce dernier, ce déplacement est dans la droite ligne de l’engagement pris à lors de la Conférence de Charm el-Cheikh de 2022 sur les changements climatiques. 

Il a tenu à relever que le sommet de Libreville est une rencontre essentielle pour les forêts, pour lutter contre la déforestation, la dégradation de la biodiversité « parce que la pression sur les forêts tropicales s’accroît ». « Fort de ce constat et de l’agenda international que nous avons bâti, en organisant à Libreville ce sommet nous avons souhaité valoriser la richesse des forêts africaines encore trop méconnues du grand public et associer les autres pays du bassin du Congo qui jouent un rôle essentiel », a-t-il indiqué.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici