Élections générales : Marie-Madeleine Mborantsuo valide le bulletin unique

78

Samedi 12 août 2023, la Cour constitutionnelle a, rendu sa décision en faveur de l’instance organisationnelle des élections en République gabonaise, saisie par quatre (4) recours portant retrait du bulletin unique introduit par le Centre gabonais des élections (CGE).

En effet, la Présidente Marie-Madeleine Mborantsuo et les siens ont reconnu la validité constitutionnelle du décret régissant les modalités du bulletin de vote unique.

Au chapitre des griefs, les requérants pointaient la violation de la séparation des pouvoirs entre l’exécutif et le législatif par le bulletin unique, ainsi que la privation du droit de vote pour ceux ayant fait un choix différent lors d’une autre élection. Des griefs tous rejetés par la Cour qui, elle, après examen au fond, soutient plutôt que le décret querellé est bel et bien en accord avec les principes fondamentaux énoncés dans la Constitution.

À noter que le Centre gabonais des élections (CGE) est composé en nombre égal de membres de l’opposition et de la majorité, et a le pouvoir, conformément à la loi 7/96 modifiée, d’établir les modalités relatives au bulletin de vote, la Cour cite l’article 6 de la Constitution révisée de janvier 2018 stipule que « les partis politiques et les groupements de partis politiques légalement reconnus participent à l’expression du suffrage. Ils se forment et exercent leur activité librement, conformément à la loi, selon les principes du multipartisme ».

Un décret qui, selon l’analyse, mettrait à mal l’opposition gabonaise qui comptabilise 18 Candidats dont le quorum des candidats indépendant face au Parti Démocratique Gabonais (PDG), qui a un seul candidat.

Chancia Biyé

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici