Détournements de fonds: Tous les fossoyeurs depuis 2009, n’ont qu’à bien se tenir.

62

Dans un entretien exclusif accordé à l’hebdomadaire Jeune Afrique, le ministre de la Justice, Paul-Marie Gondjout, a annoncé que les enquêtes vont remonter jusqu’à… 15 ans en arrière.

En effet, toutes les personnes impliquées dans des affaires de détournement de biens publics et de malversation financières depuis 2009 seront poursuivies.

« Le Gabon a été spolié. Les finances de l’État sont à mal. Le fait qu’il y ait des personnes qui ont certainement caché de l’argent du Gabon à l’extérieur du pays, il va falloir retrouver cet argent.

Cette opération « Dignité » nous fait découvrir nombre de choses incroyables. C’est un système qui a mis le pays en coupe réglée. C’était un peu comme une épicerie où ils se servaient à volonté.

Maintenant le gérant de l’épicerie demande effectivement que des comptes soient faits.

Le président de la transition a demandé que ces biens soient retournés à celui qui normalement doit être le propriétaire, c’est à dire l’État.

Ce sont les Gabonais qui doivent effectivement pouvoir profiter de ces biens parce que ce sont les leurs.

L’opération « Dignité », elle durera le temps nécessaire, il n’y a pas de limite de temps.

Vous savez ce qui a été fait aujourd’hui au moment où nous parlons peut avoir des ramifications 10 ans avant ou 15 ans avant.

Nous allons remonter jusque là-bas », a indiqué le membre du gouvernement.

Chancia Biyé

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici