DES AVANCÉES MAJEURE sur le PROJET HYDROÉLECTRIQUE DE KINGUELE 

35

L’ambassadeur de France, Alexis Lamek, a récemment effectué une visite sur site accompagné du Conseiller économique, Pascal Fornage, d’Emmanuel Mundela, directeur général de Méridiam, ainsi que de Sylvain Bouye, directeur général d’Asonha.

Dans le cadre du « Plan Stratégique Gabon Émergent », le barrage hydraulique de Kinguele Aval, sous la gestion de Meridiam, vise à fournir une électricité durable en se concentrant sur l’hydroélectricité. Cette initiative renforce le partenariat entre la France et le Gabon dans le domaine de l’énergie renouvelable.

Kinguele Aval fournira environ 13 % des besoins en électricité de Libreville tout en réduisant les émissions de CO2 de plus de 150 000 tonnes par an. La centrale hydroélectrique de 35 MW, située sur la rivière Mbei, sera reliée aux centrales existantes sans nécessiter de nouvelles lignes de transmission.

Ce projet est le résultat d’un accord de développement signé en 2019 entre Meridiam et le gouvernement gabonais qui contribuera à réduire la dépendance aux sources d’énergie thermique, favorisant ainsi la transition énergétique et la lutte contre le changement climatique.

L’Ambassadeur a exprimé sa satisfaction lors de sa visite, soulignant l’importance de l’hydroélectricité dans la politique énergétique du Gabon. Il a salué le partenariat fructueux entre Meridiam et le gouvernement gabonais.

Le projet hydroélectrique de Kinguele Aval renforce l’engagement du Gabon en faveur d’une énergie propre, abordable et durable. Cette avancée majeure renforcera l’indépendance énergétique du pays tout en préservant l’environnement. Le Gabon est résolument engagé sur la voie de la transition énergétique et des énergies renouvelables.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici