Décès du ministre Michaël Moussa Adamo suite à un arrêt cardiaque à 62 ans

18

La triste annonce a été faite par le chef de l’Etat gabonais, Ali Bongo Ondimba. Dans un bref communiqué, le numéro un gabonais a annoncé aux gabonais le décès de Monsieur Michaël Moussa Adamo, ministre des Affaires étrangères des suites d’un malaise cardiaque.

« J’ai la profonde douleur de vous annoncer que notre pays est en deuil. En date du 20 janvier 2023, le Ministre des Affaires Étrangères Monsieur Michaël Moussa Adamo a été victime d’un malaise cardiaque. Rapidement pris en charge par les équipes médicales, il a été conduit par véhicule médicalisé à l’hôpital des instructions des armées Omar Bongo ONDIMBA« , a écrit le président gabonais.

« Admis en soins intensifs et malgré, les efforts des spécialistes, le décès a été constaté à 12h12 ce jour« , poursuit le communiqué.

Né le 10 janvier 1961 à Makokou dans l’Ogooué-Ivindo, Michael Moussa Adamo a débuté sa carrière en 1981 comme présentateur de télévision pour la chaîne numéro 2 de Radio Télévision Gabon (RTG).

En 1981, il prend la direction des États-Unis où il obtient un diplôme de premier cycle, ainsi qu’une maîtrise en relations internationales et communication à l’Université de Boston. Il travaille alors entre autres comme consultant à la World Wildlife Fund (WWF) à son siège de Washington D.C.

Élu à l’Assemblée nationale en 2000, il est nommé directeur de cabinet du ministre de la Défense nationale qui n’est alors autre qu’Ali Bongo Ondimba (1999-2009).

Élu à la magistrature suprême en 2009, le nouveau président l’amène avec lui au Palais du Bord de mer où il sera plusieurs années durant son conseiller spécial et, à certains égards, son confident.

Avant d’être nommé ce vendredi 17 janvier à la tête de la Défense, un ministère dont il connait et maîtrise tous les rouages, Michael Moussa Adamo était depuis septembre 2011 ambassadeur du Gabon aux Etats-Unis. Un autre poste éminemment stratégique que seul une personnalité de grande confiance peut occuper à fortiori durant une dizaine d’années.

via/gabonactu

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici