CONSEIL DE SÉCURITÉ ONU : LE PLAIDOYER DE MICHAEL MOUSSA ADAMO

36

Ce jeudi 06 octobre 2022 restera à jamais graver dans les mémoires de la population gabonaise. En effet, alors qu’il assure la présidence tournante du conseil de sécurité de l’ONU, le Gabon, par la voix de son ministre des affaires étrangères, Michael Moussa Adamo, a réaffirmé son engagement en faveur de la paix.

« Ce Conseil doit se saisir, au-delà du présent débat, de cette alarmante situation dont sont victimes plusieurs régions du continent africain, et y apporter de solutions urgentes à la mesure de la saignée et de la détresse qui découlent du financement des groupes armés et terroristes. L’ampleur de la tâche commande une riposte multidimensionnelle alliant sécurité et développement », a déclaré Michael Moussa Adamo.

Axée sur la question de la paix et de la sécurité en Afrique, et sur le thème : renforcer la lutte le financement des groupes armés et terroristes par le trafic illicite des ressources naturelles, le membre du gouvernement a profité de ce sommet de haut niveau pour rappeler la situation.

« Le continent africain regorge d’innombrable ressources naturelles. Ces ressources qui font la fierté du continent sont malheureusement au cœur d’un trafic bien organisé qui contribue à semer la terreur au sein de nos villes et villages au centre desquels, les populations, de manière indiscriminée subissent les atrocités », a-t-il indiqué.

Avant d’ajouter que « le Gabon plaide pour que le Conseil de sécurité renforce ses mécanismes de répression des réseaux de financement des groupes armés en Afrique par le pillage des ressources naturelles et soutienne, sans réserve, les efforts ainsi que le plaidoyer du Conseil de paix et de sécurité (CPS) de l’UA, dans ce moment critique où le continent est en proie à la prolifération des groupes armés, aux assauts des groupes terroristes et d’autres menaces asymétriques à la paix et à la stabilité ».

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici