Congo: il égorge son fils après avoir entendu «Dieu» lui demander un sacrifice

113

« La foi est une ferme assurance des choses qu’on espère, une démonstration de celles qu’on ne voit pas », déclare Hébreux 11:1. C’est se basant sur ce récit biblique qu’un pasteur, leader de son église, aurait égorgé son fils âgé à peine de 21 ans à Betou, au nord du Congo. Ce dernier aurait prétendu avoir entendu la voix de Dieu qui recommandait de faire ce sacrifice.

« Les histoires se suivent mais ne se ressemblent pas » énonce un adage. En effet, un élève congolais a eu moins de chance qu’Isaac, le fils d’Abraham. En effet, le jeune apprenant aurait été égorgé par son père à l’aide d’une machette. Un geste que l’auteur du meurtre par ailleur, leader réligueux aurait justifié par une demande de « Dieu ».

Selon notre confrère de Journaldebrazza.com, le Pasteur Galako se serait servi d’un couteau pour trancher la gorge de son propre fils, un lycéen, aidé par deux autres membres de la famille. Pour justifier son crime, il aurait indiqué « avoir entendu la voix de Dieu lui demandant de faire un grand sacrifice en abrégeant la vie de son garçon ». Un acte qui aurait suscité la colère des habitants de Betou, notamment les camarades de classe du défunt qui auraient voulu qu’on mette également fin à la vie du présumé meurtrier plutôt que de le confier aux autorités judiciaires. 

Les autorités judiciaires informées devraient procéder à l’ouverture d’une enquête afin de faire la lumière sur cette affaire. Un véritable drame qui ne s’explique pas et qui n’a pas manqué de consterner les proches aussi bien de la victime que du présumé pasteur meurtrier.

via/gmtme

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici