CNSS : LE PATRONAT VEUT REPRENDRE LA MAIN !

41

La situation catastrophique de la Caisse nationale de sécurité sociale ne laisse pas le secteur privé indifférent. Principaux contritributeurs de l’organisme, les entreprises désormais regroupées au sein de la Fédération des entreprises du Gabon (FEG) ont exprimé, lors de leur assemblée générale extraordinaire, leur volonté d’en reprendre la gestion. Laissant l’Etat jouer uniquement son rôle de régulateur.

La fin de l’administration provisoire de la Caisse nationale de sécurité sociale (CNSS) prévue dans 8 mois va-t-elle déboucher sur une reprise de la gestion de l’organisme de sécurité sociale par le secteur privé ? Le mandat de Christophe Eyi va-t-il brutalement prendre fin sous la pression exercée par les patrons ?
Las des scandales faisant état de la gabegie au sein de la CNSS et des nombreux cas de détournement privant les retraités de leurs pensions, le patronat est bien décidé à reprendre la main.
Réunies, le 10 octobre, à la faveur d’une assemblée générale extraordinaire devant statuer sur sa nouvelle feuille de route, les entreprises désormais regroupées au sein de la Fédération des entreprises du Gabon (FEG) ont clairement exprimé cette volonté au Premier ministre, Rose Christiane Ossouka Raponda.
« C’est une règle de bonne gouvernance. Nous avons effectivement souhaité que les organismes de sécurité sociale soient gérés selon les règles de la Cipres (ndlr : Conférence interafricaine de prévoyance sociale). En d’autres termes, c’est nous qui payons. Nous pensons donc que nous devons gérer cette institution et que l’État doit rester dans son rôle de régulateur et de contrôleur de l’action », a indiqué le président de la FEG, Henri-Claude Oyima.
« Tous nos collaborateurs qui s’en vont à la retraite nous posent cette problématique. Nous, entreprises, nous sommes obligées de s’occuper d’eux lorsqu’ils sont à la retraite », a-t-il déploré.
Cette annonce de la FEG a d’emblée suscité des réactions positives de la part des partenaires sociaux, en l’occurrence la coalition des syndicats de la CNSS.
« C’est avec une joie immense, que la coalition des syndicats la CNSS a accueilli la déclaration du patronat, qui sonne comme la fin annoncée de la récréation. En effet, Henri Claude Oyima, le président de la Fédération des entreprises du Gabon (FEG) ex- Confédération patronale gabonaise (CPG) a fortement suggéré lundi que la Caisse nationale de sécurité sociale (CNSS) soit dorénavant dirigée par le secteur privé comme prévu par les textes de la Conférence interafricaine de prévoyance sociale (Cipres). L’heure est désormais, au grand ménage, dans les rangs des travailleurs, en prévision de cette future gestion paritaire annoncée », s’est réjoui le porte-parole de la coalition, Jocelin Louis Ngoma.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici