Challenge Présidentielle 2023 : le Roi Benis met 5 millions de francs CFA sur la table pour la meilleure chanson sur Ya Ali

27

Le très célèbre Roi Benis invite l’ensemble des artistes gabonais à saisir cette belle opportunité de faire rayonner leur talent en chanson à l’égard d’Ali Bongo Ondimba en perspective à l’élection présidentielle d’août 2023.

Le producteur et homme d’affaires de son vrai nom et prénom : ALIMBI OGNALAGHA TED WILLY, plus connu sous le pseudonyme de  »Roi Bénis » souhaite que les artistes chanteurs et rappeurs Gabonais laisse pour l’instant le nom « Le Roi béni », « la  source » se reposer dans leurs sons. 

Selon lui, chaque matin au réveil : « il y a un nouveau son, un nouveau dossier  à traiter, mettez de côté ces dossiers. » Ceci dit, une opportunité s’ouvre à eux.

« Tous les artistes sont invités à sortir un son pour le Big Boss YA Ali ; Car dans quelques mois les élections commencent donc, nous devons déjà avoir des sons prêts pour notre campagne présidentielle. Commencer à chanter pour le Big Boss YA Ali. »

Il précise tout de même que l’artiste qui aura le meilleur son sera reçu par lui-même en personne et bénéficiera d’une grande récompense selon les critères ci-après :

« 1er : le son le plus aimé et écouté par la population va bénéficier d’une somme de 5.000.000 FCFA et un iPhone 14 .

2e : 3.000.000 FCFA, et un iPhone 13.

3e : 2.000.000 FCFA, et un iPhone 12.

4e : 1.000.000 FCFA.

5e : 500.000 FCFA .

Les artistes qui n’auront pas les finances pour aller dans les studios d’enregistrement, sachant qu’ils sont talentueux, et veulent y participer.

Voici les contacts des différents studios d’enregistrement, tout est payé donc posez vos sons pour YA Ali.

1er : Hematom 074645709

2e studio M2SS studio : 062047070 », a-t-il souligné.

Il précise qu’une fois les sons prêts, ces derniers les lui envoie par WhatsApp au :  074626965

Le Roi Bénis de conclure en indiquant : « C’EST LE PDG QUI GAGNE +2000 ANS DE PROTECTION DIVINE. »

Notons que cet appel à projet du Roi Bénis intervient peu de temps après son adhésion officielle dans les rangs du Parti Démocratique Gabonais (PDG), parti au pouvoir, bien avant la tenue du 12e congrès ordinaire en décembre dernier.

Comme beaucoup d’autres militants, il compte jouer sa partition pour faire réélire à la tête du pays leur Big Boss Ya Ali.

via/launemedia

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici