Bikélé rails: après 9 ans de conflit les squatteurs des logements obtiennent le statut de propriétaires

16

Le ministre de la communication, Rodrigue Mboumba Bissawou vient de sonner la fin des occupations anarchiques des logements de Bikélé rail. Il a supervisé ce 05 avril la signature du protocole d’accord transactionnel pour le règlement de la situation foncière entre les populations de Bikélé rail et la poste SA.

Vieille de 9 ans environ, cette situation conflictuelle vient de trouver son épilogue, un mois et demi après la visite de terrain entreprise par le ministère de la communication. En effet le membre du gouvernement souhaitait lever le statuquo qui opposait les résidents du site et la poste SA, les autorités se sont investies pour ramener la sérénité et garantir la résolution de cette problématique.

Le protocole d’accord signé comprend trois points le premier étant la reconnaissance du statut de propriétaire. Ils ne seront donc pas expulsés. Le deuxième point structure les conditions de régularisations et le troisième point, confère la mise en œuvre du dossier à la sous-commission qui sera défini ultérieurement.

« Nous sommes satisfaits, nous remercions le chef de l’Etat Ali Bongo Ondimba, le gouvernement et Monsieur Le ministre de la Communication. Nous pouvons marcher dans la concorde avec la poste concernant ce titre foncier. Maintenant la poste ne nous traite plus de squatter, la poste nous traite maintenant comme des occupants. Ce sont nos frères, désormais, nous allons cohabiter ensemble » a déclaré Martial Mikouma, Président du collectif des occupants .

Des remerciements traduits en acte, puisque les anciens squatteurs se sont cotisés pour offrir un porc au membre du gouvernement et ont baptisé de son nom, un carrefour de leur quartier.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici