BDC : POURSUIVRE L’ŒUVRE DE GUY-CHRISTIAN MAVIOGA

25
*** Local Caption *** Les nouveaux responsables du Bloc Démocratique Chrétien au tour de la président Claudine Ayo Assayi veuve Mavioga.

DANS quelques semaines, c’est une dynamique nouvelle qui va désormais marquer le fonctionnement du Bloc démocratique chrétien (BDC). De nouvelles orientations prises vont donner une autre impulsion à ses activités. Cette vision a été déclinée par la présidente de cette formation politique membre de la Majorité républicaine et sociale pour l’émergence (MRSE), Anna-Claudine Ayo Assayi veuve Mavioga, à l’occasion de la commémoration du décès il y a un an de son fondateur Guy-Christian Mavioga.

Devant un parterre d’invités responsables des partis politiques aussi bien de la majorité que de l’opposition, elle est revenue sur l’historique de la création du BDC où le fondateur a embarqué dans cette aventure d’une offre politique nouvelle son ami Clay-Martial Obame. Arc-bouté sur les valeurs républicaines, le BDC entend poursuivre l’héritage laissé par son secrétaire général fondateur. “C’est donc l’occasion pour moi de dire ici que la diffusion de ces valeurs s’intensifiera : les valeurs de paix et d’amour patriotique “, dira Anna-Claudine Ayo Assayi. Non sans faire un clin d’œil sur “les prochaines élections générales de 2023 dans le cadre de la MRSE que dirige le président Ali Bongo Ondimba” que le BDC prépare sereinement.

Pour cela, de nouveaux responsables de structures ont été installés dont le secrétaire général porte-parole, Olivier Emvo Ebang. La présidente du BDC a invité ces derniers à “plus d’efficacité, à vous mettre au travail pour renforcer nos acquis et perpétuer l’œuvre de notre fondateur “. À noter qu’un culte œcuménique d’action de grâces avait eu lieu à l’entame de cette rencontre.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici