Au Gabon, la filière bois a enregistré la création de 20 000 emplois depuis le début de l’initiative GSEZ.

71

Initié en 2010 sous l’impulsion de l’ancien président de la République Ali Bongo Ondimba, le projet de zone économique spéciale du Gabon avait pour objectif de favoriser l’emploi des jeunes Gabonais dans un secteur jusqu’alors peu exploité. Plus de deux décennies plus tard, ce sont désormais plus de 20 000 Gabonais répartis sur tout le territoire qui bénéficient directement ou indirectement de retombées positives en termes d’emploi.

Le secteur de la foresterie a notamment enregistré une croissance spectaculaire au cours des vingt dernières années, avec une augmentation impressionnante de 322% entre 2010 et 2022. Cette croissance a contribué, selon l’économiste Mays Mouissi, à hauteur de 489 milliards de FCFA au PIB pour l’année 2022 seule. Ces résultats sont le fruit de l’action conjointe de GSEZ et de ses partenaires, ainsi que du dévouement des hommes et des femmes qui y travaillent quotidiennement.

L’objectif de GSEZ va au-delà de la rentabilité, car il vise avant tout à permettre à un maximum de Gabonais de gagner en autonomie et de vivre dignement. À ce jour, GSEZ figure parmi les principaux employeurs privés du pays. Rien qu’au sein de la Zone d’investissement spéciale de Nkok, en 2022, 144 entreprises exerçant dans 22 secteurs industriels ont employé jusqu’à 4 517 personnes dans le secteur de la foresterie.

Ainsi, depuis le lancement de GSEZ en 2010 jusqu’en 2022, les Zones spéciales d’investissement ont généré la création de 8 000 emplois directs et 12 000 emplois indirects sur l’ensemble du territoire. GSEZ reste résolument engagé dans une dynamique de croissance de ses activités, avec l’objectif constant d’offrir davantage d’emplois aux Gabonais, tout en améliorant continuellement la gestion de l’entreprise pour le bien-être de ses employés et de ses partenaires.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici