Après l’acte sexuel, elle dérobe 5 millions à un blanc dans un motel à Port-Gentil

42

C’est l’une des affaires les plus surprenantes ces derniers temps à Port-Gentil, capitale économique. Si le vol des 100 millions par un couple à la Banque internationale pour le commerce et l’industrie du Gabon (BICIG), il y’a quelques mois, un autre fait de vol vient une énième fois, mettre la ville du sable au-devant de la scène. C’est celui qui oppose mademoiselle Sandra Moutsienga, une jeune gabonaise la trentaine révolue à D. O, un européen âgée de 40 ans.

Pour ce qui est des faits, ils ont eu lieu le vendredi 10 février dernier à la hauteur du quartier Côte-d’Azur, dans le 1er arrondissement de Port-Gentil. Ce jour-là, Dominique qui aurait été en contact avec sa dulcinée depuis des mois au travers de la toile, a invité sa concubine à partager un verre. Amoureusement, les deux tourtereaux se sont dirigés vers un motel de la place, préalablement choisit par Sandra sous instructions de son copain.

Sur place ils se seraient avec délicatesse, donnés à une partie de jambes en l’air. Malheureusement, c’est pour avoir décidé 2 heures plus tard, de fumer une cigarette, que le nuage noir est tombé sur Dominique. En effet, ce dernier aurait dit à sa compagne qui prenait une douche, qu’il partait acheter quelques plats gourmands. C’est à cet instant qu’elle en a profité pour éventrer la chambre à la recherche de la sacoche contenant la somme de 5 millions 700 mille FCFA. En possession du butin, cette dernière aurait immédiatement pris la poudre d’escampette sans jamais laisser de traces. C’est à son retour du centre commercial que Dominique fait la malheureuse découverte que son sac a disparu.

« Il pense que c’est quand il est allé acheter les quelques gourmandises là, qu’elle en a profité pour lui jouer ce sale tour », laisse entendre le gardien Odilon.

Aux dires des employés du motel, la somme d’argent dérobée par Sandra Moutsienga était destinée pour la réalisation d’un micro-projet dans le domaine de l’industrie.

« Quand il est rentré dans sa chambre, il a poussé des cris de détresse qui nous a interpellé aussitôt. C’est comme ça qu’il est venu vers nous nous demander si nous n’avions pas vu une fille sortir de la pièce. Et de là, on l’a accompagné dehors regarder mais rien. C’est alors qu’il nous a dit que sa sacoche a disparu et qu’il a perdu 5 millions de FCFA », explique le réceptionniste Karl.

via/gabactu

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici