Ali Bongo s’est rendu au chevet de l’otage et des gendarmes blessés à Mandji-Ndolou.

79

Suite aux récents événements bouleversants qui ont secoué les populations de Mandji-Ndolou, le Président de la République, Ali Bongo Ondimba, s’est rendu auprès de Philippine, l’une des jeunes compatriotes prise en otage par le jeune Glenn-Patrick Moudendé, ainsi qu’auprès des Gendarmes blessés lors de l’opération de sauvetage.

« J’ai rencontré Philippine, l’une des otages séquestrées le weekend dernier pendant 48 heures par un individu armé dans la zone de Mandji », a partagé le numéro un gabonais sur ses réseaux sociaux.

« Lors de cette opération visant à libérer les otages, deux gendarmes ont été blessés. Je me suis rendu à leur chevet pour les féliciter et leur exprimer ma gratitude, ainsi que celle de tout le Gabon. Face à un tel acte de bravoure, nous ne pouvons qu’exprimer notre profond respect. Ces gendarmes, tout comme leurs collègues, ont été de véritables héros. Ils méritent notre admiration et honorent notre Nation », a ajouté le Président gabonais. Le courage dont a fait preuve Philippine, victime de Glenn Patrick, soutenue par le Chef de l’État gabonais, a brisé le silence sur son douloureux calvaire. En se rendant auprès des victimes, le Président de la République démontre sa sensibilité envers tout ce qui se passe dans le pays, réaffirmant ainsi que personne ne sera laissé pour compte. En apportant son soutien à ces trois compatriotes, il témoigne surtout de la solidarité de toute la Nation.

Cette démarche renforce incontestablement le lien entre le peuple gabonais et ses dirigeants, démontrant que le bien-être de la population est une priorité pour le Chef de l’État. Ensemble, ils montrent qu’il est possible de lutter efficacement contre l’injustice et de travailler concrètement pour une société plus sûre et équitable.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici