Ali Bongo Ondimba face aux auxiliaires de commandement du MOYEN-OGOOUÉ

88

Le président de la République, Chef de l’État, Ali Bongo Ondimba à reçu au palais présidentiel de la ville de Lambaréné, les élus nationaux et locaux du Département de l’Ogooué et les lacs, les auxiliaires de commandement et les opérateurs économiques et les notables vers lesquels, le Chef de l’État s’est rapproché pour percevoir le niveau de satisfaction de ses initiatives de développement du pays et les attentes de ses derniers.

Les représentants des forces vives du Moyen-Ogooué et les opérateurs économiques ont exprimé leur reconnaissance pour l’action gouvernementale en faveur des populations de la province. Dans une ambiance conviviale, ils ont saisi l’opportunité de cette tribune pour exprimer Chef de l’État des besoins et des attentes.

Dans son mot de circonstance, le représentant des élus locaux est revenu sur la nécessité de renforcer les structures de bases existantes, comme la filière pêche, l’accès à l’emploi des jeunes dans la Zone Économique Spéciale d’Ikolo, le renforcement des capacités de la brigade nautique, le développement d’un port fluvial et la dotation d’une flotte y relative.

Les opérateurs économiques sollicitent des plus hautes autorités la régulation voire l’allègement des taxes fiscales et la réduction des prix de carburant industriel, élément essentiel dans la circulation des marchandises entre les différentes contrées de la région centrale du Gabon. Aussi, le développement du secteur touristique avec plus de structures hôtelières se révèle comme une préoccupation des opérateurs économiques.

Le Chef de l’Etat, Ali Bongo Ondimba a rassuré ses hôtes sur la détermination qui l’anime à œuvrer au quotidien dans la recherche des solutions aux problèmes posés par la population du Moyen-Ogooué. Il a indiqué à ses interlocuteurs que le gouvernement qui partage la même vision que lui mettra en place des mécanismes pour combler les attentes. 

Il s’agit notamment de la mise en œuvre d’un ensemble de politiques visant entre autres à renforcer la formation professionnelle des jeunes plus orientée dans les filières de la pêche, du bois et de l’agriculture, de la mise en place d’un fonds de garantie de financement des PME, de l’amélioration de la fourniture d’électricité et d’eau et du développement d’autres mécanismes relatifs au secteur de la pêche.

Il a été également question de l’amélioration des conditions et de l’offre de soins de santé, ainsi que le lancement imminent d’une caravane médicale et de la gratuité du transport public dans ladite province. 

À l’issue de ces échanges, le président de la République a rappelé à ses interlocuteurs la nécessité de mobiliser leurs énergies afin de s’impliquer pleinement dans le développement de notre pays.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici