Albert Ondo Ossa a été choisi en tant que candidat consensuel de l’opposition !

61

Après de longues discussions au sein de l’organisation politique Alternance 2023, les six postulants à la présidence qui font partie de cette coalition d’opposition ont décidé a consensus pour soutenir une seule candidature lors du scrutin prévu le 26 août prochain, en opposition à Ali Bongo. Cette unique candidature sera celle d’Albert Ondo Ossa, un ancien ministre sous l’administration d’Omar Bongo Ondimba. Après des semaines d’anticipation, la sélection du candidat consensuel de l’opposition a été annoncée ce vendredi 18 août.

La plateforme d’opposition, Alternance 2023, a officiellement désigné le Professeur Albert Ondo Ossa comme son représentant pour l’élection présidentielle à venir au Gabon, prévue dans huit jours. Albert Ondo Ossa, qui était jusqu’à présent candidat indépendant à cette élection, est un économiste et un ancien membre du gouvernement sous l’administration d’Omar Bongo.

La décision de choisir Albert Ondo Ossa pour cette position est motivée non seulement par ses compétences reconnues et sa stature d’homme d’État, mais également par la stratégie de prioriser l’élection présidentielle par rapport aux autres élections, en raison de l’introduction d’un bulletin de vote unique combinant le choix du président de la République et des députés à l’Assemblée nationale. Cette approche vise à maximiser les chances de succès de l’opposition en concentrant ses ressources sur le scrutin présidentiel. Les autres candidats qui ont retiré leur candidature en faveur d’Albert Ondo Ossa ont perçu en lui le profil idéal pour représenter les aspirations de cette faction de l’opposition.

Selon les responsables d’Alternance 2023, cette décision de soutenir un seul candidat à la présidentielle a également pour objectif de contrer la stratégie mise en place par le gouvernement en place, qui consiste à fragmenter les votes des partisans du changement. En unifiant leurs forces derrière la candidature d’Albert Ondo Ossa, l’opposition espère éviter ce piège tendu par le pouvoir en place.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici